La Machine À Remonter Les Tympans de Léopoldine HH

J’ai rencontré la délicieuse Léopoldine HH au Watson Studio de Courçon après sa prestation dans le cadre du festival Chant’Appart. Et j’en ai profité pour lui proposer un petit voyage en Machine À Remonter Les Tympans…

Voici donc le résultat :

Sache que tu peux retrouver tous les artistes évoqués dans cette machine pas infernale un peu plus bas sur cette page.

Mais quoi ? Qu’entends-je ? Tu ne connais pas Léopoldine HH ?!

Avant que la honte ne s’abatte sur les 12 prochaines générations de ta famille, sache qu’elle vient de recevoir le prix SARAVAH. Cette récompense, attribuée pour la première fois en 2018, s’adresse à des auteurs-compositeurs et interprètes émergents dont la démarche est novatrice et s’inscrit dans la philosophie de Pierre Barouh.

Quoi ? Qu’entends-je ? Tu ne connais pas Pierre Barouh ?!

Avant que la honte ne s’abatte sur les 12 prochaines générations de ta famille, sache que cet artiste, disparu en 2016, a entre autres écrit les paroles de la chanson du film Un homme et une femme chantée avec Nicole Croisille, qu’il créa le label SARAVAH, qu’il propagea la musique brésilienne en France et qu’il fut un grand dénicheur de talents. Il découvrit ainsi Jacques Higelin (je publie cet article le lendemain de sa disparition…), Brigitte Fontaine, Daniel Mille, Allain Leprest, David Mc Neil, et bien d’autres. Si tu veux éviter l’infamie à ta famille et en savoir un peu plus sur Pierre Barouh, tu peux aussi lire ça.

Revenons à Léopoldine HH…

Léopoldine HH est une artiste polyglotte (elle chante en français, en allemand, en alsacien et en anglais), polymorphe (comédienne, musicienne, chanteuse, passionnée de littérature, …), polytalentueuse et polyfolledelatête, tout ce que j’aime en somme. Son premier album intitulé Blumen im Topf est sorti en 2016 et s’articule autour de textes d’écrivains qu’elle aime.

Ses spectacles sont des moments rares à base de chansons, de littérature, de maillots de bain, de bretzel gonflable et de boîte à meuh (tout ce qui est écrit là est vrai et certifié par la brigade internationale de vérification des moments foufous qui font du bien). Et elle est brillamment accompagnée de ses deux inénarrables acolytes : Maxime Kerzanet et Charly Marty.

Tu peux trouver sa page Facebook et ses dates de tournée là.

Cette superbe vidéo te donnera un aperçu de son univers :

 

 

Et ce petit reportage t’en dira un peu plus :

 

 

Mais je ne peux pas m’empêcher de partager aussi avec toi cet extrait télévisuel sur lequel je viens de tomber par hasard. C’est à base de Richard Sanderson et de regards plus que langoureux.

 

 

Pour finir, voici donc les repères spatio-temporels de La Machine À Remonter Les Tympans de Léopoldine HH. Par ordre d’apparition dans sa mémoire :

 

Steve Waring – La matou revient

L’intégralité du concert de Tryo au Cirque d’hiver en septembre 2017
(on ne se fiche pas des visiteurs chez devineoujesuis .fr)

Gatica, gagnante du prix Moustaki 2018

Björk

Gérard Manset

Michèle Bernard – Nomade

Si vous aimez... Partagez !

1 commentaire sur “La Machine À Remonter Les Tympans de Léopoldine HH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *