PR2B, intime et intense

PR2B - Pauline Rambeau

PR2B pour Pauline Rambeau de Baralon. Voilà c’est dit, tu ne te poseras plus la question !

Ce mélange de mystère et d’évidence, d’intimité et d’intensité, de fiction et de réalité, Pauline le porte dans son pseudonyme comme elle le porte dans sa musique, ses chansons et ses concerts.

PR2B  est une artiste polyvalente.

Clarinettiste depuis l’enfance, elle a aussi appris le théâtre au cours Florent et le cinéma à la Femis, prestigieuse école de cinéma, dont elle est sortie diplômée en tant que réalisatrice. Elle est aujourd’hui autrice, compositrice et interprète.

Je l’ai découverte sur internet il y a environ deux ans. Je l’ai ensuite vue sur scène aux Bars en Trans, au Chantier des Francos, à Mythos et ailleurs. Ce fut chaque fois la même claque. Pauline dégage quelque chose de très fort, voire de très animal : elle est absolument présente dans chaque instant. Et, elle capte quasi immédiatement l’attention par ce qu’elle est et par la manière dont elle l’affirme sans fard. Évidemment, il y a aussi la qualité de sa musique et de ses textes.

La dernière fois que je l’ai vue, c’était le 14 juillet dernier à La Rochelle. Elle participait à la belle version alternative des Francofolies dont je t’ai déjà parlé dans cet article-là.

C’était vers 11 heures du matin, juste avant ses balances. Je lui ai posé trois questions.

Voici ses réponses en 3 minutes et 42 secondes :

J’espère que tu as remarqué le T-shirt de Pauline ! D’abord parce qu’il est vraiment superbe. Et ensuite parce qu’il donne quelques indices supplémentaires sur l’univers de PR2B.

Un projet à la fois musical, poétique et cinématographique qui mêle subtilement la modernité et la nostalgie, la culture pop et la tradition, le charnel et le spirituel, le réel et l’imaginaire.

Quand on parle de PR2B, on fait souvent référence à Brigitte Fontaine, Catherine Ringer ou Léo Ferré. C’est vrai qu’il y a un peu de tous ceux-là en elle. Mais la comparaison qui me semble la plus pertinente vient du comédien Jonathan Cohen : il y a quelques jours, dans une interview où  on lui demandait ce qu’il écoutait en ce moment, il a répondu :

« En France, il y a PR2B. Son album est fou, il y a des chansons d’une beauté… C’est Barbara ! … Mais Barbara qui fait du skate ! Elle est impressionnante. »
(La preuve si besoin en cliquant ici et en allant à la fin de l’entretien.)

En février dernier, PR2B jouait en ouverture du (très beau) concert de Pomme à La Sirène rochelaise. Devant presque mille personnes qui, dans leur grande majorité, la découvraient pour la première fois, Pauline avait fait l’unanimité. Son set d’une quarantaine de minutes avait été suivi d’une belle ovation. Quand les lumières s’étaient  rallumées, la salle était remplie de « Wouaouh ! », de « Quelle belle découverte ! » et de « C’était quoi son nom déjà ? ». Une telle ferveur, déclenchée en quelques chansons devant un public venu pour une autre, c’est un signe qui ne trompe pas… Beaucoup à cet instant s’étaient promis de la retrouver en juillet aux Francofolies où elle était programmée pour l’édition 2020. Mais un pangolin mal digéré quelque part aux confins de la Chine en a finalement décidé autrement. L’édition 2020 est reportée en 2021… Croisons les doigts pour l’y retrouver !

Entre temps, si tu as la chance d’être dans les parages, tu pourras la voir le 16 septembre prochain à Bourges.  Elle est en effet programmée lors du concert, décalé pour cause de virus, des Inouïs du Printemps de Bourges dont elle est l’une des lauréates 2020.

Tu peux aussi regarder ses clips et écouter ses chansons sur les plateformes de ton choix, par exemple en commençant par là :

Sache aussi que son premier EP sortira le 11 septembre.

Plus j’avance dans l’écriture de cet article, plus je me dis qu’il y a de nombreux points communs entre Pauline et un autre artiste que j’ai découvert il y a deux ans, quasiment en même temps : Hervé. Et figure-toi que c’est de lui dont j’ai prévu de te parler dans mon prochain article… Alors pense bien à revenir par ici dans quelques jours !

Pendant le confinement, PR2B et Hervé avaient partagé une reprise de Dalida et d’Alain Delon… Si, si, je te jure ! La preuve ici (à regarder de préférence sur un téléphone portable parce que c’est plus rigolo).

Voilà ! Terminer un article sur PR2B avec un clip mêlant cinéma, chanson, nostalgie, téléphone portable et Hervé, je crois qu’il n’y a pas meilleure conclusion. Il ne manque qu’un skate.

A très vite !

Si vous aimez... Partagez !