Clara Ysé, fée magnétique

Voilà bien longtemps qu’on voulait te parler de Clara Ysé.

Clara est musicienne : autrice, compositrice et interprète, elle mélange les genres dans des morceaux hybrides où se croisent la chanson française, la pop et la musique classique mais aussi les influences hispaniques et orientales. Et Clara est aussi magicienne : elle transforme l’ombre en lumière, fabrique de la beauté avec de la douleur et transcende le temps et l’espace.

Elle a quelque chose des fées magnétiques qu’elle évoque dans l’une de ses chansons (celle-là)

Voici comment elle avait choisi de se présenter à nous, il y a quelques semaines, dans l’autoportrait le plus rapide et le plus synthétique de l’histoire de devineoujesuis.fr :

C’est une des artistes qu’on aura le plus souvent vu chanter depuis début 2020.

Se frayant un chemin au cœur des contraintes sanitaires, notre route musicale a croisé sa voie (et sa voix) une bonne dizaine de fois pendant les 18 derniers mois. Et ce n’est pas fini ! On la reverra avec plaisir dans quelques jours aux Francofolies de La Rochelle. Elle y partagera la scène avec deux autres voix féériques : celles de Rosemary Standley et Dom La Nena, réunies dans le duo Birds on a Wire. Un sacré moment en perspective… Pour ne pas dire un moment sacré !

Mais revenons à Clara Ysé … En solo ou en groupe, en intérieur ou en extérieur, sur scène ou au milieu des herbes folles, dans un cloitre ou au bord d’un lac, partout et tout le temps, Clara Ysé envoute. C’est une artiste rare. Les émotions qu’elle transmet, les musiciens dont elle s’entoure, les histoires qu’elles racontent, tout est précis, juste et profond. Ses chansons sont cousues de fils poétiques, en équilibre subtil entre force et fragilité, sensibilité et sensualité, poésie et puissance.

Clara Ysé a quelque chose d’intemporel et de bouleversant.

Elle est à la fois ici et ailleurs. Incroyablement présente et déjà presque partie. Elle traverse. La musique est son langage. Il y a quelques jours, dans une émission de France Inter, Pomme évoquait Clara Ysé et faisait écouter Le Monde s’est dédoublé, la chanson qui l’a fait connaitre. En voici le clip,  que Clara a d’ailleurs écrit et réalisé elle-même :

Au sujet de ce titre, Pomme disait : « c’est ma chanson préférée de 2020. Je l’ai écoutée pendant tout le confinement. Je la trouve à la fois extrêmement moderne et très médiévale. Il y a chez cette artiste autant de Barbara que de Game of Thrones. Elle pourrait avoir 125 ans comme elle pourrait avoir 30 ans. Elle m’a fait vivre mes émotions plus intensément : si j’étais heureuse, j’étais encore plus heureuse. Si j’avais besoin de pleurer, elle me faisait pleurer. C’était comme une espère de trampoline d’émotions. »

Et puis Clara a tous les talents : après avoir écrit et composé ses chansons, après les avoir chantées, après avoir écrit et réalisé ses clips, elle vient d’écrire son premier roman ! Intitulé Mise à feu, il sortira en août aux éditions Grasset.

Si tu veux en savoir un peu plus sur la magie qu’elle dégage, tu peux regarder cette session Basique. Clara y parle un peu d’elle et présente trois chansons : une autre version de Le monde s’est dédoublé, L’océan ainsi qu’une reprise d’Immortels de Dominique A.

Pour s'abonner et partager :