Di#se : un artiste sans bémol

Il s’appelle Désiré, il a 17 ans (17 ans !) et il est né au Cameroun. Il est arrivé en France il y a 10 ans pour rejoindre sa mère et il vit aujourd’hui à Quimper. C’est un enfant du 21ème siècle, un garçon adorable bien ancré dans son époque et un artiste attachant à l’extraordinaire potentiel. Il a choisi Di#se (prononcer Dièse) comme nom d’artiste et cela lui correspond parfaitement.

C’est au Chantier des Francos (*) que je l’ai rencontré à sa sortie de scène, lors du concert de fin de session de mi-mars.

Le temps d’éponger sa sueur dégoulinante, d’enfiler sa veste de survêtement (il est torse nu sur scène) et d’avaler un énorme verre de jus de pomme, Désiré était fin prêt pour répondre à mes questions. Voici, pour commencer, ses impressions à chaud sur le concert :

(Toute apparition subliminale d’une marque de logiciel musical  ne serait que pure coïncidence. Néanmoins, si Monsieur Ableton le souhaite, devineoujesuis.fr accepte les dons).

Comme le dit très justement Di#se, ce concert fut des plus incandescents. Ceux qui y étaient ne sont pas près de l’oublier !

A dire vrai, Désiré marque les esprits partout où il passe.

Ce fut déjà le cas en décembre dernier, lors des Bars en Trans à Rennes : son nom était sur toutes les lèvres. Quelques semaines plus tard, Di#se était sélectionné pour la promotion 2019 du Chantier des Francos. Il remportait également la sélection Bretagne des Inouïs de Bourges et était choisi pour la tournée du Label Charrues. Il s’apprête maintenant à enchainer les festivals français les plus prestigieux : Mythos à Rennes, Le printemps de Bourges, les Francofolies de La Rochelle, Les Vieilles Charrues de Carhaix, et bien d’autres. Ce n’est que le début…

En réalité, tout a commencé il y a déjà 2 ans : Désiré avait 15 ans (15 ans !!!).

Il était en terminale et représentait  la Bretagne en finale du Buzz Booster, tremplin national pour les jeunes talents du rap, à Marseille. Les médias s’intéressaient d’ailleurs déjà à lui, une preuve ici. Vainqueur du Buzz Booster, les choses sont ensuite allées très vite : malgré les réticences de sa famille, il a fait le choix d’arrêter ses études à l’IUT (il y suivait la filière Techniques de commercialisation) pour se lancer entièrement dans sa passion pour l’écriture, la composition et la scène.

Auteur-compositeur au flow remarquable, Di#se dégage sur scène une incroyable énergie, positive et sensuelle à souhait !

Mais il se fait aussi remarquer par son aisance à occuper l’espace et par sa déjà très grande maturité.

D’ailleurs, lorsque j’ai voulu le faire monter dans ma Machine À Remonter Les Tympans, je me suis soudainement rendue compte que je devais en revoir les paramétrages ! En effet, celle-ci emmène habituellement les artistes dans trois étapes de leur vie musicale : 10 ans, 17 ans et aujourd’hui. Or, pour Désiré, 2ème et 3ème étapes se confondent ! Notre voyage dans le temps a donc été écourté par le jeune âge du voyageur.  Ceci n’enlève néanmoins rien à son intérêt et à son originalité. Tu y verras en effet se succéder Grégory Lemarchal, Youssoupha, Joyce Jonathan, Damso, Stromae, Her et bien d’autres.

Prêts à embarquer ? Partez !

Tu auras compris que Di#se est un artiste dont on va beaucoup entendre parler dans les prochaines années et que Désiré porte parfaitement son prénom.

Si tu es à Rennes la semaine prochaine, n’hésite pas à aller le découvrir le mercredi 3 avril à 17h au cœur du jardin du Thabor, dans le cadre du festival Mythos. Cours-y sans hésiter : le concert est gratuit !

Et sinon, Di#se a sorti il y a un tout juste un mois, un premier titre de son album à venir. On se quitte avec le clip de cette chanson sobrement intitulée Génie.

Je ne terminerai pas cet article sans remercier Émilie et Jérémy pour leur contribution à son existence. Je ne conclurai pas non plus sans une pensée pour Meschers, jolie bourgade de Charente-Maritime qui fut également à l’honneur pendant cette soirée (pour des raisons qui seraient trop longues à t’expliquer ici). Mais que je t’invite à découvrir si tu passes dans le coin.

(*) Si tu veux en savoir plus sur le Chantier des Francos de La Rochelle, tu peux regarder ici.

Si vous aimez... Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *