Aller au contenu

Sages Comme des Sauvages, musique tripale

On aime et on suit les fabuleux Sages Comme des Sauvages depuis qu’on les a découverts au Chantier des Francofolies il y a déjà 5 ans.

Alors, quand on a appris leur venue sur l’ile d’Oléron à l’initiative de Plus 2 Son, association locale de bénévoles pleins d’énergie qui assure une programmation musicale, on y a envoyé notre correspondante spéciale.

C’était il y a quelques semaines. Et pourtant cela semble déjà une autre époque. En mars, on était encore sous le règne des pass sanitaires et des concerts assis. Mais les Sages avaient un objectif déclaré : faire lever les spectateurs le plus rapidement possible. Mission accomplie dès le 4ème titre, avec un public qui ne se rassiéra pas. Le rendez-vous festif aura lieu, n’en déplaise à une réglementation surréaliste.

Sages Comme des Sauvages est né en 2010 de l’union de la franco-américaine Ava Carrère et du corso-belge Ismaël Colombani.

Le duo originel s’est ensuite entouré d’autres musiciens. Émilie Alenda (basson, clavier, chant), Osvaldo Hernandez (percussions afro-latines sur le disque) et Nyllo Santos Moreira Filho (percussions afro-latines sur la tournée) partagent dorénavant leur projet musical.

C’est donc en quatuor qu’ils assurent la tournée de Luxe Misère, deuxième album des Sages Comme des Sauvages. Sur ce disque, comme sur le précédent, le groupe mélange le français, l’anglais et le créole réunionnais. Deux autres invité.es ont également collaboré à ce nouvel opus : Danyèl Wario, maître du maloya et Kate Stables, reine de la folk anglaise, qui partagent chacun.e une chanson sur l’album.

Les membres de Sages Comme des Sauvages font de la musique comme on rêve l’humanité. Nourris de leurs racines, de leurs pérégrinations et de leurs rencontres, ils constatent le sombre en espérant la lumière.

Sur scène, ils embarquent le public dans leurs voyages dès les premières notes.

Mélangeant langues, sonorités et instruments du monde entier, ils partagent leur musique avec une intelligence piquante, un humour implacable et une honnêteté sans concession. Et, ce qui ne gâte rien, ils font preuve d’un véritable engagement politique et social.

Derrière leur second degré, leurs blagues et leurs anecdotes, ils dépeignent les failles de notre société et les inégalités toujours grandissantes.

La musique des Sages est inclassable, foisonnante et chaleureuse. Elle est ancrée aux origines des peuples et a quelque chose de tribal, voire de tripal ! Leurs chansons parviennent à dire les violences et les difficultés du monde tout en faisant du bien et en donnant envie de danser. Pour preuve, les sourires des spectateurs à la fin du concert oléronais et la longue file d’attente formée à la sortie pour les échanges et les dédicaces.

Si vous voulez tenter l’expérience par vous-même, toutes les dates de la tournée sont disponibles en cliquant ici.

Prochaine date pour les gens de l’ouest : le 24 juin à Périgny (Charente-Maritime) pour le festival Notes en Vert.

Pour s'abonner et partager :
error
fb-share-icon