Aller au contenu

Spéci(wo)mens Canadiennes

C’est sous le soleil du Printemps de Bourges que s’est déroulée la 3ème édition des Spécimens Canadiens. Ce rendez-vous convivial et musical, imaginé par un collectif de professionnels (FME, FEQ, Musicaction, Factor, …), permet de faire découvrir la scène canadienne aux acteurs de la filière musicale européenne. Et c’est une excellente idée !

C’était la 2ème fois qu’on y participait et on y a (encore) passé un moment bien agréable : en plus de se régaler de spécialités canadiennes et d’échanger avec les nombreux professionnels français et canadiens présents, cette opération nous a permis d’assister à plusieurs show-cases et de découvrir des artistes spécialement venues d’outre-Atlantique.

Précisons que la scène féminine, essentiellement issue du Québec mais aussi du Nouveau-Brunswick et du Manitoba, était très bien représentée cette année.

Charlotte Cardin (que l’on avait vue à Rennes début avril et dont on vous avait parlé ici) était programmée dans le magnifique Théâtre Jacques Cœur, Safia Nolin (que l’on avait rencontrée à la sortie de son 2ème album) partageait l’affiche avec Pomme pour une création autour des chansons de Céline Dion et Calamine faisait partie de la sélection officielle des Inouïs du Printemps de Bourges. Quant à Lou-Adriane Cassidy, Naya Ali, Living Hour, Hay Babies et Gayance, elles participaient aux Spécimens Canadiens. Un dispositif que l’on aurait pu rebaptiser SpéciWomen Canadiennes pour l’occasion !

Cette initiative fut aussi l’occasion de rencontrer deux artistes que l’on avait déjà eu le plaisir de voir sur scène lors d’un de leurs précédents concerts en France : Naya Ali, qui nous avait mis une grosse claque d’énergie en décembre dernier aux Bars en Trans rennais, et Lou-Adriane Cassidy que l’on avait adoré il y 3 ans au Chainon Manquant lavallois.

Deux superbes spéci(wo)men.s canadiennes (et québécoises) que l’on est ravis de vous présenter tant elles représentent parfaitement la diversité humaine et artistique de la Belle Province.

Naya Ali est une rappeuse anglophone habitant à Montréal et Lou-Adriane Cassidy une chanteuse francophone originaire de la ville de Québec. Grâce aux Spécimens Canadiens, on a pu passer un petit moment avec elles sur les rives de l’Auron. Et voici comment elles ont souhaité se présenter :

Reine du hip-hop, Naya Ali est phénoménale ! Née en Éthiopie, arrivée enfant au Québec, parlant quatre langues, elle vit maintenant à Montréal. Après avoir mis la musique entre parenthèses pendant quelques années pour travailler dans le domaine du marketing et des relations publiques, Naya Ali est revenue en force dans l’univers du rap à l’aube de ses 30 ans. N’ayant pas à rougir de la comparaison avec les meilleures rappeuses américaines, elle ne cache pas ses ambitions internationales.

Personnalité forte, talent indéniable, regard noir et sourire franc, Naya Ali est assurément un nom à retenir. Sur scène, ses sets sont puissants et son flow maitrisé. Son rap percutant happe rapidement l’auditoire et elle marque les mémoires.

Naya reviendra en Europe cet été avec des concerts déjà annoncés à Angers et Tours et au Dour Festival en Belgique. D’autres dates sont à venir.

Quant à Lou-Adriane, elle est déjà beaucoup venue en France. Enfant, elle accompagnait sa mère Paule-Andrée Cassidy (autrice-compositrice et chanteuse québécoise elle aussi), lors de ses tournées. Plus tard, musicienne et choriste aux côtés d’Hubert Lenoir, elle l’a accompagné sur scène pendant sa tournée française en 2019. Puis, elle est revenue pour son propre projet musical. C’est à l’occasion de son premier album qu’on a pu la découvrir sur scène. Elle nous avait alors complètement transportés par son magnétisme, sa présence scénique, la sensibilité de ses interprétations et l’inoubliable reprise de la chanson Sans exigences de Jacques Brel.

Son 2ème album Lou-Adriane Cassidy vous dit : Bonsoir est sorti fin 2021. Délaissant un peu la chanson française d’inspiration classique, elle y fait une proposition plus radicale, plus rock et plus sensuelle à l’image de sa prestation lors du show-case présenté à Bourges. Une spécimen québécoise comme on les aime, libre, incandescente et sans compromis.

Lou-Adriane n’a pas de concerts prévus en France dans l’immédiat mais elle sera sur scène dans tous les festivals d’été les plus importants du Québec.

Si vous envisagez de traverser l’océan pour les vacances, n’hésitez pas à aller la voir !

Avant de conclure, on tient à remercier Naya et Lou-Adriane pour leur disponibilité et leur bonne humeur. On leur souhaite le meilleur des deux côtés de l’Atlantique et on vous encourage à les découvrir sur votre plateforme d’écoute musicale favorite !

Merci aussi aux organisateur.rices des Spécimens Canadiens et particulièrement à Fred et Tanguy de Daydream Music de nous avoir mis sur le chemin de ces superbes artistes.

Pour s'abonner et partager :
error
fb-share-icon