Le Chantier des Francos a 20 ans, épisode 2 : Vérines

La tournée des 20 ans du Chantier des Francos bat son plein (si tu n’es pas au courant clique ici). L’épisode 2 avait lieu samedi 16 juin à Vérines. Aurore, Smaïl et leurs trois enfants recevaient Le Chantier à domicile. Et de chantier, il en était doublement question : Aurore et Smaïl n’avaient pas hésité à déménager leur mobilier et à démonter leurs baies vitrées pour transformer leur maison en salle de concert ! Tout était prévu, scène surélevée, loges des artistes et cerisier garni de fruits compris.

Malgré cette préparation sans faille, ils s’avouaient stressés juste avant l’arrivée du public. Il faut dire que c’était la première fois qu’ils se lançaient dans une telle aventure ! Mais le trac s’évapora peu à peu avec l’arrivée des spectateurs. Habitués du Chantier des Francos ou le découvrant à cette occasion, spectateurs anonymes et amis de la famille, fans de la première heure de Féloche et Pauline Croze, copain de vacances de Jean-Louis Foulquier et choristes du Grand Choral de Troyes, jeunes et moins jeunes, vérinois, pictaviens, rochelais, rochefortais, courçonnais et marennais, tous furent à la hauteur de l’évènement !

Petite jauge, singularité des lieux, ambiance festive, météo printanière, pâtisseries orientales et bière à la pression, tout était réuni pour faire de cette soirée un moment d’exception…

…Et elle le fut !

Après un apéritif (plus que dinatoire) dans le jardin, ce sont donc une soixantaine de spectateurs privilégiés, et conscients de l’être, qui se sont confortablement installés dans le salon d’Aurore et Smaïl. Le concert était complet depuis belle lurette (j’adore cette expression pas toi ?). Il faut dire que l’affiche était hors normes : les délicieux Pauline Croze et Féloche, fêtant joyeusement les deux décennies du Chantier des Francos, accompagnés par la lumineuse Sabrina Boudaoud à la basse.

Pleinement complices, se présentant tour à tour comme collègues de travail ou comme frère et sœur, Pauline et Félix ont offert un moment d’une rare intensité, livrant leurs univers, leurs chansons et leurs rires à un public aussi attentif que participatif. Au-delà de la musique et des chansons (magnifiques), c’était un moment simple de partage : ce qui se créait là n’était pas un rapport d’artistes à spectateurs mais un lien d’humains à humains.

Parce que « Devine où je suis… » ne recule devant rien, une petite souris s’est faufilée au milieu des spectateurs pour te faire partager quelques instants de cette incroyable soirée.

(Attention, tu vas regretter de ne pas avoir été là…)

Mais comment en est-on arrivé là ? (Résumé des épisodes précédents)

Tout commence par deux artistes qui font Le Chantier des Francos à quelques années d’intervalle… Ils te racontent ça ici :

Et la suite là :

Et puis les années passent et ils se rencontrent sur une scène parisienne. Pendant ce temps-là, à La Rochelle, Le Chantier va sur ses 20 ans…

Mais je laisse Félix et Pauline te raconter ça eux-mêmes :

Et voilà comment tout cela s’est terminé :

Après avoir vécu ce moment magique, on se prend à rêver que ce concert partagé ne soit que le début de quelque chose de plus durable…  Qui sait ? En attendant, les deux frangin-frangine continuent leur chemin :

Pauline Croze

Elle vient de sortir son 5ème album intitulé Ne rien faire. Cet album est une vraie perle d’émotions et de simplicité. Il parle de l’intime et de l’universel. Tu peux en savoir un peu plus sur le disque et sur Pauline en lisant l’article qui lui est consacré dans Sourdoreille ici. Tu pourras aussi visionner le beau clip coloré de la chanson titre. Ensuite, totalement sous le charme de Ne rien Faire, tu te précipiteras pour acheter le disque en vrai ou en virtuel.

Et tu sais quoi ?! Ce magnifique album est réalisé par Charles Souchon (Ours) et Romain Preuss (Scotch & Sofa)… Deux artistes passés eux aussi par le Chantier des Francos !  C’est fou non ? Face à cette prise de conscience soudaine, une petite diversion s’impose : tu peux retrouver Ours et Scotch et Sofa ensemble dans ce clip !

Féloche

Ce joyeux elfe punko-cajun est apparu sur les scènes françaises avec sa mandoline il y a une dizaine d’années. Il est nommé aux Victoires de la musique dans la catégorie Révélation scène en 2015. Auteur et compositeur de chansons incroyables comme Darwin avait raison, A la légère ou Silbo, Féloche finalise actuellement la sortie de son 3ème album. Tu peux regarder cette vidéo pour en savoir plus et éventuellement y contribuer (enfin, si tu lis cet article dans les cinq jours qui suivent sa publication !) :

Information complémentaire : Tara Tari, la première chanson est déjà sortie. Tu peux l’écouter là.

Quant à Aurore et Smaïl, nos hôtes parfaits, ils sont aussi pleins de très beaux projets…

Mais cela ne nous regarde pas !

Par contre, je peux te raconter comment ils en sont arrivés à accueillir Pauline Croze et Féloche dans leur chambre à coucher (transformée en loge d’artistes) et dans leur salon (tranformé en Zénith de Vérines) :

Arrivant de Poitiers, il y a 8 ans, ils décident de devenir correspondants des Francofolies (à savoir participer à la diffusion des flyers, affiches et informations du festival). Ils découvrent ainsi le Chantier dont Smaïl entend parallèlement parler dans le lycée où il travaille car la documentaliste en fait découvrir des artistes aux élèves. A vrai dire, ils ne fréquentent que très peu la salle du Chantier.

Mais, par un samedi ensoleillé de mars 2018, alors qu’ils se promènent en famille sur le port de La Rochelle, ils passent devant le Chantier. Ils y croisent quelques têtes connues qu’ils s’arrêtent pour saluer. Parmi elles, Émilie Yakich, la directrice des lieux qui leur dit qu’elle cherche des endroits atypiques pour fêter les 20 ans du dispositif. Aurore lui propose de venir visiter Vérines pour trouver des lieux adaptés au projet. Les lieux qu’elles visitent quelques jours plus tard sont trop classiques. C’est finalement en allant boire le café dans la maison d’Aurore et Smaïl, qu’elle ne connaissait pas, qu’Émilie a une idée : et pourquoi ne pas faire le concert chez eux ?

Après un bref moment de panique, Aurore et Smaïl acceptent la folle proposition. Banco, ils se lancent ! Ils reçoivent ensuite une liste d’artistes, dans laquelle ils choisissent tout de suite Pauline Croze qu’ils apprécient depuis longtemps. C’est ensuite l’équipe du Chantier qui leur propose le plateau commun avec Féloche.

Et voilà, tu sais tout !

Pour finir, je ne peux pas m’empêcher de partager avec toi ce très beau film documentaire sur le lien entre Féloche et l’île de La Gomera, où est née la langue sifflée qu’il évoque dans sa chanson Silbo. Dès que tu auras 21 minutes et 27 secondes devant toi, clique ici et profite.

Si vous aimez... Partagez !

2 commentaires sur “Le Chantier des Francos a 20 ans, épisode 2 : Vérines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *